Notre objectif est d'apporter à chacun.e les outils nécessaires à sa formation de citoyen.ne éclairé.e.

MetaCitoyen ® est un concept d'enseignement d'une nouvelle forme de citoyenneté. Parce que la réalité de la société dans laquelle vivent les individus au 21ème siècle diffère de celle où les bases de la citoyenneté « moderne » ont pris racine à l'époque des « Lumières », il devient impératif de revoir d'une part la définition de la citoyenneté et d'autre part les moyens de s'approprier les compétences et savoirs nécessaires à l'acquisition de cette nouvelle forme de citoyenneté.

De quelle citoyenneté parle-t-on ?

La citoyenneté est une notion à la fois polysémique et polymorphe. La citoyenneté moderne trouvait jusqu’à récemment son essence à travers les concepts de nationalité et d'État-nation. L'ouverture des frontières et l'instauration de souverainetés extra-nationales posent désormais la question des citoyennetés post-nationales (Ferry et De Proost 2003).

Les réseaux sociaux via internet et l'apparition de nouvelles communautés virtuelles interrogent quant à eux sur de nouvelles formes de citoyenneté, liées à des communautés virtuelles.

Notre approche MetaCitoyen ® prend appui sur une citoyenneté « sans frontière » ou plutôt « delà des frontières ». Elle est le lien entre la conception moderne originelle de Condorcet, d'une citoyenneté « éclairée » et l'approche contemporaine européenne, notamment de l'UNESCO, d'une citoyenneté « responsable » et « active » en vue de deux objectifs principaux, l'un politique et l'autre social.

Nous utilisons comme pilier de l’éducation à la citoyenneté « la contribution à former des citoyens éclairés à même de participer aux débats et aux décisions dans la cité, dotés d’une certaine maîtrise des environnements technologisés complexes dans lesquels ils baignent» (Baron 2011).

Notre vision de l'enseignement de la citoyenneté est universaliste, cosmopolite et non dogmatique. Elle ne s'oppose à aucune vision culturelle, cultuelle ou spécifique, à aucune communauté désireuse de conserver ses particularités ou spécificités, mais permet une vision « au-delà » de l'entité considérée.

Bibliographie et références

Baron, Georges-Louis. 2011. « Technologies de l’information et de la communication (TIC) ». In Les 100 mots de l’éducation, édité par Patrick Rayou et Agnès Van Zanten, 81-82. Que sais-je ? Paris: PUF.
Condorcet, Nicolas de. 1791. « Cinq mémoires sur l’instruction publique ». Cinq mémoires sur l’instruction publique. http://static1.lecteurs.com/files/ebooks/feedbooks/5361.pdf.
Ferry, Jean-Marc, et Severine De Proost. 2003. L’ecole au defi de l’Europe: medias, education et citoyennete postnationale. Bruxelles: Editions de l’Universite de Bruxelles.